La confiance en soi ça se cultive: Conseils pour atteindre une meilleure attitude!

Dernière mise à jour : 21 févr.

Avec le coaching et les thérapies comportementales il est possible aujourd’hui de travailler directement sur sa confiance en soi sans pour autant passer par l’exploration laborieuse de son histoire…

Mode d’emploi.




Facteurs génétiques, histoire personnelle, évènements de vie positifs ou négatifs, environnement et soutien socio-affectif, milieu économique… autant de déterminants qui font que chaque parcours est unique.


Notre existence consiste à composer, au fil des étapes heureuses et malheureuses, avec ce que la vie met sur notre chemin ; mais il est certain que les premières années sont déterminantes dans la constitution de notre confiance en soi et dans la vie. Un début difficile et carencé entame le stock de carburant nécessaire pour tenir la distance, et il est tout à fait normal de traverser des phases de doute et de découragement en périodes de crise ( j’entends par « crise » tout changement dans la vie nécessitant la capacité à s’adapter ) lorsque les sentiments de sécurité et de compétence n’ont pas été suffisamment intériorisés pour être assimilés.


De plus, on entend beaucoup parler de « résilience » depuis quelques années, et les témoignages de gens qui ont fait de leurs échecs une force sont devenus si courants et valorisés, que cela peut renforcer le sentiment de n’être encore une fois pas à la hauteur, de ne pas avoir réussi sa vie.


Mais qu’est-ce que réussir sa vie ? d’où vient ce sentiment de vivre pleinement son existence, d’avoir trouvé un cap, un sens à celle-ci ?


La confiance en soi est une composante active de ce sentiment de réussite. Le résilient est sans doute celui qui a fait la paix avec lui-même (avec son passé) , qui est parvenu à se constituer un stock de carburant, de confiance, et à qui cette réussite donne, plus qu’à quiconque, la satisfaction d’avoir réussi dans la vie : en la défiant.


La confiance en soi, si on ne l’a pas, on peut l’observer chez ceux qui l’ont. S’inspirer d’une personne à qui on aimerait ressembler peut-être une bonne base. Sinon les recherches en psychologie comportementale nous donnent des clés sur les mécanismes en jeu et les attitudes qui caractérisent cet état d’esprit. S’exercer à les appliquer progressivement est un exercice à la portée de tous avec un peu de volonté et de patience. La répétition, encore une fois, est le meilleur moyen d’ancrer un comportement chez soi.


Voici plusieurs habitudes que l’on retrouve chez ceux qui ont confiance en eux :


1. Ne vous comparez pas aux autres!


Il est important de se défaire d’une échelle de valeurs que l’on applique aux autres ainsi qu’à soi. Inutile de vous rappeler que nous avons chacun des atouts et des défauts ; en revanche, se focaliser sur ses qualités fait la différence. Se flageller avec ses travers est contre-productif, vous ne faites que perpétuer des reproches et des critiques dont vous devez aujourd’hui vous débarrasser ( souvent l’écho du passé ). Soyez bienveillant avec vous-même. Par la même occasion évitez les relations toxiques et les personnes qui vous maintiennent dans une posture défaillante. Vous avez besoin d’être encouragé et valorisé . Acceptez cependant la critique quand elle n’est pas malveillante, comme un élément dont vous êtes libre de tenir compte ou d’ignorer, et ne la laissez plus vous ébranler. Sachez accueillir les compliments et les encouragements. Ceux qui vous les offrent sont la lumière sur votre chemin. Surtout, an partant du principe que nous avons tous la même valeur, vous intériorisez l’idée fondamentale que nous avons tous les mêmes droits, et donc tous les mêmes opportunités ; à partir de là tout devient possible.

2. Acceptez le doute et la peur!


Considérez comme un atout supplémentaire votre aptitude à douter et à hésiter. Avoir confiance en soi ne signifie pas faire preuve d’arrogance et manquer de jugement critique. Il est sain de connaître sa valeur et ses compétences tout en admettant que l’on a toujours à se remettre en question et à interroger ses certitudes. C’est ainsi que l’on progresse et que l’on s’améliore. La flexibilité mentale est un allié pour s’adapter et rebondir. Soyez humble et acceptez vos erreurs. Mieux vaut faire marche arrière que foncer dans le mur par fierté.

3. N’attendez pas, ne reportez pas systématiquement au lendemain!


La procrastination est une stratégie pour éviter de faire des choix ou de passer à l’action. Quand on manque de confiance en soi on a tendance à vouloir rassembler toutes les conditions qui donnent l’illusion de maitriser une situation ; au final on perd surtout du temps ou on ne fait rien, ce qui nous met encore plus en difficulté. Essayez d’être efficace, pragmatique, sans viser la perfection et passez à l’action dès que possible. Si la peur de l’échec vous tétanise visualisez la pire situation possible et imaginez comment y faire face. Les conséquences ne sont jamais aussi graves que ce que vos émotions vous annoncent. Encore mieux, comme les personnes confiantes, ignorez ce qui pourrait mal tourner et ne voyez que le positif : on ne reproche jamais à personne d’avoir tenté. On se félicite toujours d’être allé un peu plus loin.



4. Agissez pour de vrai, plus souvent!


Encore une fois n’attendez pas que tout soit parfait pour faire quelque chose car vous ne ferez jamais rien ! avoir confiance en la vie c’est reconnaître que parfois il faut amorcer une action pour que les opportunités se présentent et que vos ressources se révèlent. Ne cherchez pas d’excuses, de filets de protection, plongez et vous vous adapterez : le simple fait de relever ce défi vous débarrassera de blocages injustifiés et ouvrira la voie aux prochaines expériences (pensez à toutes vos premières fois !).




5. Aimez vous!


Pour inspirer le respect il faut commencer par se respecter soi-même et cela passe par l’acceptation de ce que la vie nous a permis de devenir, de son image, de ses valeurs et de son histoire. Soyez indulgent envers vous-même, surtout si la vie ne vous a pas épargné, et admirez le chemin parcouru : malgré les difficultés vous avez accompli des choses, vous avez surmonté des crises. En hommage à tous ces défis que vous avez relevés, aimez vous, personne ne connaît mieux que vous votre valeur et votre force. Quant à votre image essayez de vous en soucier le moins possible, c’est évidemment en prenant confiance en vous que vous renverrez la meilleure version de vous-même.


6. Prenez le contrôle de votre vie!