La jalousie amoureuse, l'occasion de se remettre en question

Dernière mise à jour : 21 févr.

La jalousie amoureuse est un affect commun. Freud estimait que son absence n'est que refoulement, ce qui lui donne un rôle d'autant plus important dans la vie psychique inconsciente. En effet, aucune psyché, dés lors qu'elle est unie à l'amour ne peut échapper aux affres de la jalousie et les romanciers sont nombreux à avoir dépeint cet état qui cohabite avec la passion amoureuse (Montaigne, Proust, Choderlos de Laclos, Dostoïevski, Robbe-Grillet ,Kundera…).




On peut considérer la jalousie comme normale lorsqu'elle est occasionnelle et rationnelle, c'est à dire fondée sur des soupçons ou craintes justifiés; cependant il existe deux autres degrés de jalousie qui la rendent plus omniprésente et nuisible:


- La jalousie projective chez le sujet qui imagine chez son partenaire des intentions qui ne sont rien d'autre que ses propres fantasmes d'infidélité.


- La jalousie délirante de type paranoïaque. La personne jalouse traite son partenaire comme un étranger plein de secrets et dont il traque les zones d'ombres, partant du principe que l'objet de son amour, "sa propriété", est enclin à tomber dans les bras d'un(e) rival(e). Désirant garder l'exclusivité, elle veut s'assurer qu'aucune menace ne plane sur la relation, par une stratégie d'hypervigilance permanente. Ce type de comportement s'il est constant et occupe le quotidien, est à prendre en charge dés que possible.


Vous reconnaissez-vous dans la description suivante ?

(vous répondez au moins à 5 de ces comportements et vous en souffrez) :


- Vous êtes capable de souffrir de jalousie sans motif légitime, et vous passez beaucoup de temps à imaginer des scénarios de trahison en en ressentant la douleur comme si votre fantasme était réel.


- Vous avez souvent imaginé une vengeance que vous appliqueriez à la moindre incartade de votre partenaire.


- Il vous arrive régulièrement de rêver que votre partenaire vous a trompé(e) et cela vous met en colère ou vous rend triste au réveil, cela réanime même d'avantage votre méfiance.


- Vous questionnez souvent votre partenaire sur le déroulé de ses journées et les personnes qu'il a vues en votre absence.


- Vous appréhendez les sorties qui risquent de vous exposer à de potentiel(le) rivales/rivaux, et cela génère du stress longtemps à l'avance.


- Vous ne tolérez pas que votre partenaire sorte sans vous, qu'il ait des activités seul.


- Lorsque c'est le cas vous l'inondez de messages pour qu'il vous rassure, ou pour le menacer, lui mettre la pression.


- Vous ne vous sentez pas à la hauteur pour garder votre partenaire et vous culpabilisez régulièrement. Vous manquez de confiance en vous.


- Vous avez tendance à vous fermer comme une huître ou au contraire à en faire des tonnes en public lorsque vous sentez votre relation menacée par un tiers.


- Vous surveillez votre conjoint, fouillez dans ses affaires, espionnez sa boite mail ou son téléphone, interrogez son entourage, vous rendez par surprise sur son lieu de travail.

- Votre partenaire est irréprochable mais vous ressentez une rancoeur durable à son égard à la moindre parole ou au moindre regard mal interprété.


-Vous avez gardé en mémoire tous les détails de son passé qu'il/elle vous a confié au fil de votre relation, et y repensez régulièrement, en particulier concernant ses histoires amoureuses et ses ex.


Si vous répondez ou à une ou plusieurs de ces affirmations, vous êtes dans une situation de grande souffrance émotionnelle, et dans une impasse pour votre couple ainsi que pour votre propre épanouissement. Si vous lisez cet article, c'est que vous cherchez des réponses, car vous êtes conscient(e) que votre attitude est problématique.





Vous ne pouvez pas continuer dans cette direction en effet. Non seulement vous mettez votre couple en péril, alors que c'est votre plus grande crainte, mais en plus vous vous enfermez dans une spirale contre-productive à tous les niveaux de votre vie personnelle. La jalousie ne fait pas partie de votre caractère ou de votre personnalité. Elle est l'expression d'un grand besoin de reconnaissance et de sécurité qui se sont développés au cours de votre vie à cause de manques affectifs, d'échecs et d'épreuves que vous avez surmontés tant bien que mal sans engager par la suite de réflexion et de travail sur leurs conséquences émotionnelles et psychologiques… voire physiologiques. Et oui, les émotions non régulées peuvent non seulement déclencher des comportements inadéquats mais elles peuvent aussi rendre malade, se manifester par le biais de symptômes chroniques (dépression, fatigue intense et récidivante, migraines, maladies de peau, déficit immunitaire, problèmes thyroïdiens, ulcères, problèmes gynécologiques… ). On le sait désormais, le corps répond physiologiquement au stress en même temps que vous luttez émotionnellement dans votre quotidien: il faut arrêter cette spirale et prendre soin de vous. ( Reportez vous notamment à mon article sur l'estime de soi )


"Comment changer, en suis- je capable ?"


Dans un premier temps vous pouvez vous interroger et réfléchir en toute bonne foi aux questions suivantes:


"Qu'est ce que l'amour?"

"Comment est-ce que je le définis personnellement, et quelles valeurs invoque t il chez moi?"

"Suis-je actuellement dans l'amour ou dans la peur?"

"Est ce que mes actes sont en concordance avec ma définition de l'amour?"

"Ai je l'impression que mon partenaire est aimé et est-ce que je lui manifeste la même forme d'amour que celle que j'attends de sa part?"


Il est important d'être rationnel et d'avoir un peu de recul sur sa relation, sur ses propres comportements. Savoir reconnaître les preuves d'amour, les qualités et l'investissement de votre partenaire, en les listant pour ne pas les perdre de vue, est essentiel. Aucune relation n'est parfaite, car personne ne peut répondre mieux que nous à nos propres besoins. Cependant si malgré vos craintes vous reconnaissez que votre partenaire fait de son mieux et que l'amour est toujours là il faut se concentrer sur cet aspect.