top of page

Pourquoi c'est important de nourrir l'optimisme chez nos enfants, et comment s'y prendre.

Dernière mise à jour : 11 déc. 2023


L'enfant est de nature optimiste. Tout petit, c'est son intarissable motivation à atteindre

l' autonomie et la liberté, à explorer le monde, à aller vers les autres, et à créer du lien, qui le fait grandir et persévérer dans ses apprentissages. Mais les adultes finissent par poser des limites et frustrent l' enfant, pour le préserver des dangers, et pour l'adapter à notre monde, à notre société: un monde que"les grands"jugent aujourd'hui avec plus de pessimisme, un monde nouveau, en mutation, avec son lot d'incertitudes et de menaces diverses dont les médias se font le relai.


Que souhaitons nous transmettre à nos enfants? Comment les aider à s'épanouir et à s'adapter pour faire face aux défis de demain? Je vous donne dans cet article quelques pistes, dont certaines tirées de l'excellent ouvrage "L'enfant optimiste"d'Alain Braconnier, psychologue et psychiatre. Bonne lecture ;)

enfants optimistes épanouis
des enfants optimistes sont des enfants confiants capables de s'adapter

Comment insuffler l'optimisme aux enfants quand le monde et l'avenir nous inquiètent?

Difficile de nier que notre société s'est profondément transformée ces dernières décennies.: géopolitique, économie, culture, valeurs morales, structures familiales, éducation, environnement, écologie... autant de domaines dont l'équilibre a été bouleversé. Les actes de terrorisme, la crise sanitaire covid et la menace de nouveaux virus, la guerre aux portes de l'Europe et les conséquences visibles du réchauffement climatique sont autant de raisons qui ont fait grimper la tendance au pessimisme et à la dépression chez les français, déjà champions du mal être en Europe ( étude annuelle de BVA Gallup international,2011)


Certains parents cultivent le cynisme et le catastrophisme au nom de la lucidité, soucieux de protéger leurs enfants en les informant de tous les dangers qui les menacent. Mais attention à la contagiosité du pessimisme; face aux difficultés, la lucidité ne suffit malheureusement pas. Elle peut engendrer un stress et une passivité qui n'aident pas à trouver des solutions. Le pessimisme peut aussi mener à banaliser les problèmes, à accepter et à se soumettre au malheur, à la violence, aux restrictions de liberté. Il peut a contrario générer de la colère, de la frustration, et un sentiment d'injustice insupportable qui pousse à agir de manière impulsive et irréfléchie.



enfant faisant du vélo confiance en soi
enfant et confiance en soi

Il est légitime de s'inquiéter de l'avenir de ses enfants et de se sentir démuni d'enthousiasme à leur communiquer, quand le monde ne correspond plus à celui que l'on a connu: études, école, emploi, coût de la vie, technologies... mais critiquer le monde contemporain comme pouvaient le faire les générations précédentes est anxiogène pour les plus jeunes. Cette attitude les empêche de se projeter positivement, d'entrevoir des possibilités , d'avoir la liberté d'interroger objectivement la réalité pour choisir d'agir ou de se résigner.


Vous n'êtes pas obligé de feindre l'optimisme, mais vous pouvez limiter l'expression de votre pessimisme pour aider vos enfants à trouver la motivation d'avancer dans la vie.


Voici comment procéder pour accompagner un enfant sur la voie de l'espoir et de l'optimisme:


  • Soyez positif autant que possible: le mode de pensée des parents influence celui des enfants. Essayez d'expliquer les choses positivement sans tomber dans la critique systématique.


  • Rassurez votre enfant par un attachement sécurisant, un lien fort de proximité et d'amour; permettez lui l'expression de ses émotions et de sa satisfaction.


  • Accordez votre confiance à votre enfant/ adolescent pour l'aider à s'affirmer, et à se construire, sur le long terme, un sentiment d'efficacité dans ce qu'il entreprend. Valorisez ses compétences sans le sur-valoriser. La critique est constructive, il en a besoin. Les encouragements et les compliments sont indispensables à l'estime de soi.

enfants heureux et épanouis grâce à l'optimisme et à l'amour de leurs parents.Education positive s
enfants heureux et épanouis


  • Soyez attentif aux besoins de votre enfant et encouragez sa curiosité et ses initiatives.


  • Apprenez à gérer et à réguler vos propres émotions pour ne pas être envahi par l'anxiété, le stress, les pensées négatives et défaitistes. Ainsi vous parviendrez à lui donner l'exemple et à entretenir un cercle vertueux pour toute la famille.


  • Acceptez de ne pas pouvoir tout savoir de ce que ressent ou vit votre enfant lorsqu'il grandit ou devient un adolescent. Trouvez le bon équilibre entre l'intérêt que vous lui portez ou qu'il réclame, et la volonté de tout contrôler, de le protéger. Aimer son enfant c'est aussi savoir s'en séparer et lui permettre d'accéder à l'autonomie et à la liberté.


sociabilisation des enfants, éducation positive, optimisme
Enfants et lien social

  • Laissez à votre enfant le temps d'apprendre à son rythme, de stabiliser ses acquis et de les consolider. Trop d'informations, trop de stimulations, est nuisible et entraîne du stress. L'enfant finit toujours par s'adapter, par développer des stratégies d'apprentissage, s'il a suffisamment confiance en lui. Il est important qu'il développe le plaisir d'apprendre.


  • Faites attention de sensibiliser votre enfant à des sujets qui vous semblent importants (écologie, sexualité, harcèlement, études...) en tenant compte de son âge. Procédez par paliers progressifs, soyez patient, jaugez sa maturité, pour ne pas le submerger émotionnellement et lui rendre le sujet anxiogène, ce qui aurait l'effet inverse de ce que vous souhaitiez. Cela s'applique aussi aux contenus de livres, films ou documentaires qui pourraient lui apporter un flux d'informations inadapté à son âge ou à sa maturité. Accompagnez autant que possible les informations sur des sujets importants ou graves, de recommandations et de conseils positifs pour qu'il se sente en capacité d'agir.


  • Veillez à ce que votre enfant développe des aptitudes sociales, des liens d'amitié, se sente accepté, aimé, et intégré dans divers environnements, en particulier à l'école. Le soutien social et la reconnaissance par ses pairs est déterminant dans la motivation de l'enfant, sa confiance en soi, son développement et donc son bonheur. Invitez ses amis à la maison, encouragez les activités extra-scolaires...etc

Enfant qui relève un défi et qui a confiance en lui optimisme
Encouragez votre enfant à relever des défis pour qu'il se fasse confiance


  • Apprenez à votre enfant à se fixer des objectifs et à trouver par lui même les moyens de les atteindre. Remerciez le de prendre en compte vos conseils et félicitez le dans ses progrès.


  • Parlez avec votre enfant, débattez, répondez à ses questions, encouragez son esprit critique, apprenez lui à éviter les pensées automatiques (négatives) , à réfléchir rationnellement et plus objectivement. faites lui prendre conscience que rien n'est ni tout blanc ni tout noir et qu'il faut dépasser les préjugés.


Qu'est ce que l'optimisme apporte à nos enfants?

amour parental, bienveillance, éducation positive, optimisme, mère-enfant
Amour et optimisme sont un filet de protection

Tout d'abord penchons nous sur l'impact du pessimisme sur la vie et la santé d'un individu: Typiquement, une personne souffrant d'un schéma de pessimisme et de négativité développe la tendance à ne s'intéresser dans la vie qu'aux aspects négatifs, quelque soit le domaine: souffrance, mort, injustices, perte, déception, trahison, conflits, échec... Que ce soit dans sa vie professionnelle, amoureuse, sociale, ou relationnelle, la personne pessimiste s'attend toujours à ce que les choses tournent mal, à être trahie, déçue, victime de malchance. Ces croyances persistantes la font se sentir vulnérable et fragile, inquiète pour son entourage, ce qui provoque des stratégies de défense épuisantes comme l'hyper-vigilance, les tentatives de contrôle et d'anticipation permanente; l'imprévu la déstabilise et elle est victime de ruminations fréquentes et obsessionnelles. Cet état de tension constant aboutit à de l'anxiété chronique, à un stress intense, à des plaintes nombreuses, et souvent à de l'indécision (de peur de mal faire, de faire le mauvais choix).


anxiété, pessimisme et dépression, enfants et ados
Le pessimisme alimente l'anxiété et nuit au bien être de l'individu

Plus le pessimisme se développe tôt plus il est difficile à surmonter, et plus ses conséquences sont importantes que ce soit en terme d'impact sur la santé comme sur tous les domaines de la vie. Se cramponner systématiquement à une perception négative de la vie n'est ni sain ni adapté. (Alloy et Abramson, 1979; Taylor et Brown, 1994). Ce n'est pas parce que l'on se prépare à ce qu'une situation tourne mal et que cela arrive que l'on se sent mieux pour autant, que l'on est moins déçu. Ce n'est pas non plus parce que l'on s'attend à ce que les choses se passent bien et qu'au contraire elles tournent mal, que l'on se sentira plus mal . L'inquiétude n'est pas un rituel magique capable de prévenir le danger. ("la peur n'évite pas le danger") et la plupart du temps les évènements problématiques sont soit hors de notre contrôle, soit non contrôlables par l'inquiétude.


Savoir réfléchir concrètement à des actions à mettre en place quand des difficultés s'annoncent, se sentir assez fort et confiant pour faire face à une épreuve même imprévisible, avoir foi en ses capacités d'adaptation, sont les meilleurs moyens d'aborder la vie sereinement.


En empruntant le chemin de l'optimisme avec votre enfant vous lui éviterez le reflexe systématique de la plainte et la crainte paralysante de l'avenir ou de l'imprévu. Plus réaliste et plus pragmatique, il pourra prévoir objectivement le futur et envisagera sa vie plus positivement, en faisant des projets, en s'ouvrant d'avantage aux autres et aux opportunités. Il laissera libre cours à son imagination et à son inventivité, ce qui augmentera sa flexibilité mentale et par conséquent sa capacité à s'adapter aux situations nouvelles et aux obstacles.


enfant optimiste, enfant qui joue, groupe d'enfants, avenir, confiance en soi, education positive, montessori
Un enfant heureux est un enfant qui s'adapte et qui a confiance en l'avenir

Moins préoccupés, moins anxieux, les enfants auxquels l'optimisme est transmis, ont moins de risque de développer des maladies psychosomatiques, de développer une dépression à l'adolescence ou à l'âge adulte, d'avoir des troubles alimentaires, du sommeil ou de l'humeur. Confiants, ils ont en eux les ressources nécessaires pour se défendre par eux même face à l'adversité et pour se faire des alliés précieux dans les périodes les plus difficiles. Avoir conscience des bonheurs de la vie, de la beauté du monde, savoir apprécier sa chance et les plaisirs du quotidien n'a pas de prix. C'est sans aucun doute ce que vous souhaitez par dessus tout pour vos enfants. C'est ce qui est souhaitable à tous les enfants du monde: nourrir en soi l'espoir et la certitude de jours meilleurs, d'un monde meilleur; certitude qui donne la force de tout affronter, et d'améliorer le cours de l'histoire.


Si vous êtes de nature inquiet(e), anxieux, pessimiste, et que vous avez du mal à canaliser cette tendance en présence de vos enfants; si votre enfant est morose, négatif et anxieux vis à vis de l'avenir, n'hésitez pas à vous faire aider pour adopter les bons comportements et une communication plus positive, plus engageante et soutenante. Il n'est jamais trop tard, non plus, même à l'âge adulte, pour apprendre à modérer son pessimisme, notamment grâce aux thérapies cognitivo- comportementales, sur lesquelles je m'appuie pour proposer un coaching efficace et pérenne.








Posts récents

Voir tout

Grâce à la Visio profitez d'un suivi sérieux et efficaceoù que vous soyez.N'hésitez pas!06.76.20.61.67

bottom of page