Surmonter l'infidélité de son/sa partenaire

Dernière mise à jour : 29 oct.


Saviez vous que 40% de personnes en couple ont eu une relation extra-conjugale dans leur vie, et 20% alors qu'elles sont avec leur partenaire actuel ? (Sondage IFOP 2016).


L'infidélité est ressentie comme la plus grave et la plus douloureuse des trahisons. Sa découverte déclenche un cataclysme émotionnel qui laisse K.O, dévitalise, et attaque la confiance en soi. Le coaching est particulièrement recommandé dans ce type d'épreuve. Je vous livre ici quelques pistes pour la surmonter.

trahison, infidélité, mensonge, couple jaloux

Avant tout, sachez que le mensonge est omniprésent dans le couple comme dans toutes les relations sociales. Eh oui, nous sommes tous un peu ( beaucoup? ) hypocrites , et ce n'est pas plus mal : que ce soit au travail, avec ses amis, ses parents, ses enfants, tout ne peut pas être dit sans dommages collatéraux; parfois l'évitement par omission est une stratégie qui permet de ne pas s'impliquer dans un gros mensonge. Tout est bon pour ménager son prochain et sauvegarder les liens qui nous unissent. Paradoxalement on explique très tôt aux enfants que le mensonge est un vilain défaut. Encore de l'hypocrisie... mais pour la bonne cause!


la fameuse formule du sage tournant sa langue sept fois dans sa bouche avant de parler, serait attribuée à Salomon et remonterait quand même à la Bible... le problème ne date pas d'hier

L'infidélité, est ce un mensonge grave ?

On estime que c'est au début d'une relation que les partenaires se mentent le plus : pour plaire ou ne pas déplaire, pour se valoriser et mettre toutes les chances de son côté, pour faire durer la relation. Des études permettent d'affirmer qu’après plusieurs années, alors qu'ils vivent ensembles, les partenaires émettent un mensonge toutes les 10 interactions! Le mensonge par omission s'avère utile également, mais la plupart du temps, les dissimulations n'ont pour objectif que d'éviter les conflits ou tensions du quotidien, de blesser inutilement l'autre ou l'inquiéter pour rien.


crise de couple, jalousie

Concernant les infidélités, hommes et femmes mentent autant les uns que les autres. L'impact lorsque la vérité éclate au grand jour est tout aussi important quel que soit le sexe. Colère, tristesse, repli sur soi, voire dépression... apprendre une infidélité de la part de la personne que l'on aime provoque une déception profonde, mais aussi l'incompréhension et la dévalorisation de soi même. Il arrive que des personnes développent un "syndrome de stress post-infidélité" se manifestant notamment sous forme de cauchemars de réminiscences, de crises d'angoisse et d' un stress intense.


A partir du moment ou le contrat initial implicite ou explicite du couple était fondé sur la fidélité, alors oui, l'infidélité est un mensonge grave, car elle surprend et bouleverse le partenaire trompé, met le couple en péril, et expose à un deuil difficile, sans lequel le trauma se répercutera sur les relations futures ou achèvera la relation en cours lorsque les partenaires décident de rester ensembles.


Partir ou rester ? Comment pardonner et (se) reconstruire ?

La première pensée qui traverse l'esprit quand l'infidélité est révélée, est souvent l'idée de rompre, de s'éloigner de celui ou celle qui nous a menti. Les questions se bousculent à l'esprit: "que vais je faire maintenant", "dois je partir définitivement?", "est ce que je l'aime encore et est ce que j'aurai la force de pardonner?", "notre relation sera t elle la même qu'avant si l'on reste ensembles?". Bien sûr la situation est d'autant plus difficile lorsque le couple a fondé une famille et que les conséquences sont encore plus importantes et la décision plus difficile à prendre.


Aujourd'hui le couple est libéré des tensions et normes sociales qui le contraignaient à d'autres époques non si éloignées, à subsister coûte que coûte face aux épreuves. Le mariage n'est plus aussi répandu, le couple est libre, informel, les individus ont le choix, et l'issue leur appartient. Il est plus facile pour nos générations de rompre et de voguer d'une relation à une autre pour trouver l'épanouissement. Nous avons même tendance à choisir d'avantage la facilité de cette perspective qu'à se battre pour sauver ce qui a été difficilement construit.


Peu importe, l'heure est au bilan et il est important d'être au clair avec ses émotions, de les accueillir et de vivre les plus négatives et intenses d'entre elles, pour les digérer le plus à court terme possible. Sans cette acceptation elles reviendront amplifiées et de plus en plus ingérables. L'évitement n'est pas la solution. Et ce, que vous décidiez la séparation ou la reconstruction.


Vous devrez pardonner pour reconstruire votre couple ou reconstruire ailleurs.


mensonge dans le couple, dépression, tristesse

Comprendre les raisons du mensonge

Inévitablement, quand il est question de pardonner, afin de se libérer de la colère ou de la peine, il faut essayer de comprendre. Ce n'est pas tout de suite possible bien sûr. Comme expliqué plus haut, la première étape est celle de l'expression et de l'acceptation de ses émotions. Quand la colère et la douleur ont été extériorisées et commencent à s'atténuer, il est temps de se tourner vers l'autre: celui qui a menti. Avec ou sans son aide il s'agira de trouver les raisons de cette trahison, et de remonter aux racines du passage à l'acte: même un acte ponctuel peut être le fruit de facteurs divers et complexes. L'infidélité est rarement la conséquence de simples pulsions. Comprendre, ce n'est pas disculper l'autre, c'est se donner la possibilité de se libérer des scénarios imaginaires qui envahissent l'esprit, sortir grandi(e) d'offrir à l'autre l'opportunité d' analyser et d'assumer ses actes, et s'alléger des émotions négatives inutiles. Vous impliquer dans la gestion de cette épreuve permettra d'identifier la part de responsabilité de chacun et de poser un regard aussi objectif que possible sur le type d'attachement qui caractérise votre couple. Ainsi il sera envisageable de dépasser cette crise pour recréer du lien et nourrir le couple de ses erreurs, ou bien admettre un déclin, un désamour, une incompatibilité que l'on s'était habitué à nier à travers des évitements plus ou moins conscients.


Quelques facteurs néfastes à la vie de couple, et qui peuvent mener à l'infidélité:

- Un stress important et permanent lié à la relation, au partenaire ou à d'autres raisons mais que la relation n'aide pas à apaiser (professionnel, familial, personnel, santé...)


- Des exigences de la part du partenaire et que l'on ne peut satisfaire: si elles sont souvent exprimées elles génèrent une dévalorisation et une pression que l'on tente de fuir par l'évitement, l'indifférence ou l'agressivité.


- De la jalousie, possessivité, un manque de confiance dans le couple.


- Les problèmes de santé d'un des partenaires, dépression ou maladie affectant le moral et les capacités physiques.


- Un manque de soutien, de complicité, d'intimité.


- Un manque d'activités ou d'intérêts communs qui appauvrit la relation et fait douter de sa valeur.