Vous vous noyez dans un verre d'eau? il est temps d'aller à l'essentiel!

Dernière mise à jour : 24 juin

Une contrariété, un imprévu, une difficulté, et vous êtes submergé(e); incapable de retrouver votre sang froid rapidement , la situation vous échappe, et à vos yeux c'est le drame. Pourquoi la goutte d'eau génère t elle chez vous un tsunami? Comment contrôler un minimum vos émotions et relativiser face aux désagréments de la vie?


se noyer dans un verre d'eau, trouble de l'adaptation, stress

Cinq minutes de retard, un bouchon sur la route, une remarque désagréable, une tâche à accomplir à la dernière minute, une visite indésirable ou une panne d'électricité... peu importe le caillou dans votre chaussure, il devient une montagne! L'angoisse monte, vous ne maitrisez plus vos réactions et c'est la panique. Stress intense, ruminations, colère, victimisation, vous êtes emporté(e) par une vague émotionnelle négative que rien ne peut arrêter sur le coup. On aura beau vous dire que "ce n'est rien", que"ce n' est pas grave", ou qu'il faut "vous calmer", c'est le ciel qui vous tombe sur la tête, "une journée de gâchée", "le sort qui s'acharne".


Un manque de confiance en soi

Cette conviction immédiate que "vous ne pourrez pas y arriver"peut être la manifestation d'un sentiment profond d'impuissance, d'un manque de confiance en vos compétences ou dans la vie. Cette sous-estimation de vos capacités trouve possiblement ses racines dans une série d'évènements auxquels vous n'avez pas pu vous adapter et qui vous ont laissé un goût d'impuissance. Peut être une suite récente d'échecs , peut être des situations qui remontent à l'enfance.


Un enfant surprotégé ou au contraire dévalorisé, délaissé, n'a pas eu l'occasion d'apprendre à s'adapter à l'imprévu. Il est possible que vos parents aient eux même été dans l'incapacité de maitriser leurs émotions et que ces états excessifs ou incohérents vous aient insécurisé(e) au point d'alimenter progressivement un fort besoin de contrôle et d' hyper-vigilance.


Souvent perfectionnistes, les personnes en proie au besoin de tout anticiper, revivent à la moindre complication l' angoisse que la situation leur échappe. Elles peuvent se montrer exigeantes vis à vis de leurs proches ou collègues de travail. Malgré cela elles ne sont pas forcément les plus efficaces ou les plus organisées. Elles gaspillent beaucoup d'énergie dans des garde-fous illusoires...


Attention à l'effet domino

Parmi les conséquences de ce type de comportement, il y a les répercutions sur l'entourage. Une mauvaise expérience au travail, la visite imprévue d'un voisin, un gratin oublié dans le four, et c'est une cascade de tensions et de réactions inadéquates qui s'enchainent, débouchant sur des conflits et des conséquences disproportionnées. Les proches sont pris à partie et se sentent injustement mis en cause.


Attention aux réactions démesurées: elles sidèrent les proches qui comprennent vite que leur soutien est sans effet. Indifférence, rejet, colère, voilà ce que l'on récolte quand on fait systématiquement un drame pour une broutille. S'en suivent rancoeur et sentiment d'injustice. La personne s'isole et se victimise.


A un moment, il est temps de s'interroger sur les raisons de ces débordements. Le gratin cramé est-il vraiment à l'origine de tant de colère? Une réaction disproportionnée par rapport à son déclencheur est le signe d'une frustration et du besoin d'être entendu.



se noyer dans un verre d'eau, stress, troubles de l'adaptation

Quand la coupe est pleine, il faut la vider

Si la goutte d'eau fait déborder le vase, c'est qu'il était déjà trop plein.

Comment s'alléger petit à petit pour retrouver sérénité et lâcher prise au quotidien? Il est important de prendre soin de soi et de protéger son entourage pour avoir une vie confortable.


Voici quelques questions à vous poser pour vous réapproprier votre vie:


Quel véritable besoin n'est pas satisfait dans votre vie?

Quelle attente n'est pas comblée?

Quel problème est dissimulé derrière autant de tensions, que vous ne vous sentez pas le courage de regarder en face?

Votre instabilité émotionnelle vous protège t-elle, vous apporte t-elle des bénéfices secondaires?

Lorsque vous ressentez le besoin d'être aidé ou entendu par vos proches, leur faites vous une demande claire et honnête de ce dont vous avez besoin? Pensez vous qu'ils sont en capacité d'y répondre et de vous satisfaire?

Ce besoin ne pourrait il pas cacher un autre besoin plus important encore?

Êtes vous sur(e) que votre sécurité, votre confort et votre bien-être ne dépendent que de votre entourage?


Quelques pistes...

Exprimez vous calmement et demandez clairement aux autres ce qu'ils peuvent faire pour vous aider lorsque vous estimez avoir un problème.


Acceptez l'aide d'autrui et recevez avec reconnaissance les encouragements à retrouver votre calme. Canalisez votre stress plutôt que de le transmettre aux autres et de les prendre à partie. Aucune situation ne s'améliore dans le conflit et la colère.


Apprenez à accepter l'inconfort et l'imprévu. Ils font partie de la vie et nous y sommes tous confrontés.


Relativisez! C'est facile à dire, c'est vrai, alors il faut se le répéter le plus souvent possible, pour l'intégrer!


Soyez pragmatique et gardez votre objectif principal en tête: plutôt que de vous disperser au moindre obstacle et de vous retrouver perdu(e) et découragé(e) revenez à votre tâche initiale: qu'elle est la priorité à ce moment là? chaque chose en son temps, un problème après l'autre. Souvenez vous de ces moments où vous avez surmonté un obstacle tout en gardant votre sang froid: vous en êtes capable, il faut vous le rappeler aussi souvent que nécessaire.


Lâchez prise, renoncez au contrôle permanent: ce n'est pas une vie. Rien ni personne n'est parfait, admettez l'imperfection. Quant au risque, lui aussi fait partie de l'existence, gardez votre énergie pour faire face aux vrais coups durs.